J’ai commencé à utiliser la résine époxyde (couramment appelée époxy). Du coup, j’avais envie de la combiner à la pyrogravure. Un bon nombre de vidéos en ligne m’avaient d’ailleurs montré à quel point la résine faisait ressortir le veinage et les nuances du bois.

 C’était donc idéal pour souligner le travail de teinte et de texture que j’aime réaliser avec les techniques de pyrogravure.

Je vais donc présenter dans cet article, en photos et en vidéos, un projet de petit tableau qui associe les techniques de pyrogravure, collage et coulage de résine.

Note : ce petit tableau est en vente dans mon Work-Shop!

Tout d’abord, il a fallu découper les pièces : le fond, les bouts du cadre et la pièce centrale.

Le fond et la pièce centrale ont été pyrogravés en premier.

Ensuite est venu le temps d’assembler le cadre et de coller la pièce centrale.

Après avoir tout collé et sablé, j’ai pyrogravé l’extérieur du cadre. Vous noterez que j’ai appliqué une pression aléatoire et variable avec le pyrograveur car je voulais non seulement brûler et colorer le bois, mais aussi ajouter un effet de texture qui se remarque tant visuellement qu’au toucher.

Petite vidéo de la pyrogravure du cadre.

Profitant d’une journée bien ensoleillée avec une température à plus de 20 degrés, j’ai coulé la résine dans le cadre. En effet, il est déconseillé d’utiliser de la résine époxy à moins de 20 degrés sous peine d’obtenir un fini de mauvaise qualité (opacité, teint blanchâtre, temps de séchage prolongé, viscosité, etc). En bref, voici le résultat du coulage après 12 heures de séchage.

Vous remarquerez dans cette vidéo comment la résine fait ressortir les nuances du fond pyrogravé.

En prenant soin de ne pas abîmer la surface en résine, j’ai ensuite appliqué 2 couches de vernis à l’eau sur le cadre. J’ai choisi du vernis à l’eau plutôt qu’à l’huile pour éviter le fini, certes très beau, mais plus jauni du vernis à l’huile. Bien entendu, il est possible de mettre plus de couches de vernis, mais 2 suffisaient pour l’effet que je voulais donner à ce tableau.

Entre chaque couche, un petit sablage au papier 320, histoire d’obtenir un résultat bien lisse et uniforme. À noter que si vous utilisez du vernis à l’eau, il faut déjà bien poncer la surface à l’avance car l’eau fera gonfler et donc se redresser les fibres du bois ! Ici, je n’ai pas eu à poncer beaucoup entre les couches car j’avais déjà passé beaucoup d’huile de coude en préparant mes pièces ! Retrouvez en vidéo l’application des 2 couches de vernis.

Cette vidéo présente les 2 phases d’application de vernis avec 1 heure de séchage entre les 2. Compter beaucoup plus longtemps pour une application de vernis à l’huile !

Le tableau était fin prêt ! Il ne restait plus qu’à installer un support de fixation murale et à admirer le résultat ! Je dois dire que j’ai encore de la pratique à faire pour maîtriser à la perfection l’utilisation de la résine (notamment, une poussière s’est posée sur le tableau pendant le séchage…) mais je suis assez contente de ce premier projet associant pyrogravure et résine !

Vidéo présentant l’ajout du support mural et un aperçu du travail fini !

Et voici quelques photos pour la route !